Non reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

La municipalité a constitué et déposé un dossier de demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle relatif aux mouvements de terrains différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 21 juin 2019 au 30 septembre 2019.

La Commission interministérielle s’est réunie le 8 septembre 2020 pour statuer sur l’ensemble des demandes de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle (sécheresse et réhydratation des sols).

Malheureusement le dossier déposé par la commune a reçu une décision défavorable pour cette reconnaissance.